Lakukan hal-hal kecil dengan tulus*

* Cette phrase signifie « Faire les choses petit à petit, mais toujours de façon transparente » et est le slogan de Klasik Beans, une nouvelle coopérative avec qui nous avons commencé à travailler cette année. De retour d’Indonésie, Angel vous présente les projets à venir et les arrivages de Noël!

Parler d’Indonésie et de café n’est pas toujours simple !

Imaginez l’un des plus gros et grands archipels du monde produisant du café. Sa grosseur vous donne sa diversité (du café de Sumatra jusqu’à l’Est de la Papouasie), et sa grandeur vous donne sa complexité en termes de périodes de récolte (presque 9 mois de récoltes), de logistique (peu sont les exportateurs qui aiment proposer des cafés de chaque région), de climats (à Sumatra en raison d’un ensoleillement insuffisant, les cafés sont décortiqués encore humides car les producteurs ont des difficultés à faire sécher correctement les parches), et bien sûr de terroirs, dont certains sont les opposés des autres.

A côté de cela, imaginez que l’Indonésie soit parmi l’un des premiers pays historiques à produire du café de manière extensive, et que vous puissiez trouver sur leurs terres des productions d’Arabica, de Robusta, mais aussi cette fameuse variété hybride de ces deux espèce, à Timor… Fascinant, n’est-ce pas ?

Ces derniers jours, j’ai eu la chance de rencontrer la coopérative Klasik Beans, créée à Java, par un groupe de producteurs que nous suivons depuis quelques années, et à qui nous avons enfin acheté quelques tonnes l’année dernière. Ce fut une grande chance car j’ai assisté en direct à tout leur travail, qui est d’ailleurs très impressionnant et donne une idée claire des cafés que nous sommes susceptibles de ramener en Europe.

Klasik Beans est située à Java où ils ont 4 stations de lavage  où ils collectent les cerises de petits producteurs : Pacet, Puntang, Garut et Cidiway.

Mais qui sont-ils ?

Klasik Beans est un groupe de producteurs qui ont débuté leur aventure dans le café il y a quelques années, avec la volonté de devenir l’une des premières coopératives en Indonésie à produire du café de spécialité. A l’époque, une ancienne déléguée de l’Ambassade de France et agronome, Océane Trevennec, les a aidé à démarrer.

L’équipe à Java. A droite, un producteur et commercial, Yadi.

L’équipe à Java. A droite, un producteur et commercial, Yadi.

Ils ont commencé avec Java, et ont eu l’opportunité de vendre leurs premiers grains en Australie et aux Etats-Unis. Mais ce qui les a également aidé, c’est la montée de la scène du café de spécialité en Indonésie, car ils vendent également à quelques-uns des meilleurs torréfacteurs de café de spécialité Indonésiens et les aident à développer leur volume de vente (imaginez un marché potentiel de plus de 250 millions de personnes !)

Deux membres du Klasik Beans en train de préparer l’un de leurs cafés au Blue Doors, à Putang.

Deux membres du Klasik Beans en train de préparer l’un de leurs cafés au Blue Doors, à Putang.

Développer leurs connaissances dans les process

L’aventure de Klasik Beans a continué par le développement de leurs connaissances dans les process. A ce jour, ils sont capables de préparer des lots de : semi-lavés (café dépulpé avec fermentation sèche), lavés (café dépulpé avec fermentation humide), honey, natures et aussi « Wet Hulled » (une préparation connue à Sumatra, au nord de l’Indonésie, où le café est déparché à un fort taux d’humidité, plus de 16%, puis séché en vert, ce qui donne une couleur bleue vive au grain). Tous ces process attirent forcément des acheteurs de café de spécialité du monde entier…

Avec le succès de Java, la coopérative a étendu son activité à d’autres îles, comme Bali où ils possèdent déjà 3 stations de lavage et sont déjà en train d’expérimenter différentes méthodes de préparation.

Yon, responsable de l'une des usines de Kintamani

Yon, responsable de l’une des usines de Kintamani

Mais ils sont également présents sur d’autres îles du sud, où ils peuvent être plus près des producteurs et les aider à améliorer les méthodes de préparation.

Andy, à droite, qui est leur représentant sur l’Île de Flores, montre aux producteurs Waerebo comment mettre en place le flottement, pour sortir les défauts

Andy, à droite,  montre aux producteurs Waerebo comment mettre en place le « flottement » pour sortir les défauts

Sur la photo ci-dessus, Andy, qui est leur représentant de Klasik Beans sur l’Île de Flores, montre aux producteurs Waerebo comment mettre en place le flottement, pour sortir les défauts.

Vous pouvez également voir du Typica et du Bourbon jaune en train d’être séparés, car ils sont destinés à des microlots honey mono-variétaux.

Comme je l’ai déjà dit, nous avons une idée claire de ce que nous pouvons ramener en Europe cette année, et par-dessus tout, nous sommes heureux de voir des projets comme celui-là se développer en Asie. Nous sommes aussi extrêmement honorés qu’ils nous aient choisi comme partenaires…alors attendez-vous à un joyeux Noël Indonésien dans vos torréfactions !!

Angel en Indonésie, pour l’équipe Belco 😉

Comments

comments