Cette semaine, nous sommes très contents chez Belco, nous recevons au même moment :

  • Les cafetières tendances que nous allons distribuer (cf. article écrit par Angel expliquant le principe de la troisième vague du café et son influence sur la filière café ! – en bas de page)
  • Ainsi que notre nouvelle sélection des cafés colombiens, de la plantation « La   Esperanza » !
Granja La Esperanza

Granja La Esperanza

Et quel meilleur moment pour vous les présenter que lors de la 27ème Rencontre Nationale de la Torréfaction Française, où nous serons présents dès ce week-end ! A bientôt,

L’équipe Belco 

Petit article écrit par Angel expliquant le principe de la troisième vague du café et son influence sur la filière café :

La troisième vague du café

À la fin des années 90, le monde du café a enduré l’une des plus graves crises de son histoire. Alors qu’une nouvelle génération de producteurs et de torréfacteurs prenaient la relève, les prix du café étaient en constante baisse. Malgré cette difficulté, les nouveaux arrivés dans le monde du café, décidèrent de transformer la filière en changeant les modes de consommation et la perception du café. Les baristas, les différentes méthodes de torréfaction et d’extraction sont alors apparus. En étroite collaboration avec les producteurs, souhaitant eux aussi améliorer la qualité de leurs cafés (ouverts à la possibilité d’innover, d’expérimenter), de nouvelles méthodes de transformation apparurent. On ne parlait plus non plus uniquement de cafés lavés et natures, mais aussi de la conception du terroir dans le café! La renaissance du café était à ses débuts et Portland, aux Etats-Unis, prenait le nom de Castalie pour devenir l’épicentre de ce tremblement… Cela fait quelques années que de nombreux pays ont acquis ces nouvelles tendances, ayant pour résultat un développement galopant de la filière. Des pays à la consommation quasi inexistante il y a quelques années, comme certains pays anglo-saxons et même des pays producteurs, perçoivent aujourd’hui le café de manière similaire à celle du vin. La troisième vague du café arrive à présent en France, espérant rencontrer les résultats obtenus ailleurs !  Impact sur le profil sensoriel des cafés Pendant de nombreuses années, l’espresso fût le roi des préparations en Europe et toute autre façon de boire le café était considérée comme indigne. Une question simple se posait alors : pourquoi ne faisons-nous pas la dégustation du café dans l’espresso ? C’est en fait à partir de méthodes d’infusion que se retrouvent les différentes spécificités des cafés. Chaque café, selon la méthode de préparation choisie, libère certaines de ses caractéristiques. Un café peut donc être magnifié, sublimé selon la méthode d’extraction. Les raisons du succès des cafetières de la troisième vague sont liées à trois principes de base :

  • Praticité : facile à utiliser, facile à reproduire
  •   Maitrise : le producteur et le torréfacteur magnifient le café. Au consommateur de sublimer sa boisson ensuite.
  • Interaction : chaque tasse est un spectacle

Ces cafetières permettront aux torréfacteurs de:

  • Faciliter une gamme infinie de possibilités pour leurs cafés. Imaginez un café montrant différents aspects de son caractère selon la méthode de préparation : quatre cafetières entrainent alors la création de quatre cafés, quatre cafés devenant ainsi seize boissons différentes !
  • Faire des animations dans leurs boutiques. L’interaction torréfacteur-client que permettent ces cafetières permet de lever les barrières existantes.
  • Rentrer dans des établissements boissons pour compléter leur offre actuelle de café, avec des produits capables de faire ressortir le meilleur de leurs grand crus et à des prix abordables : un Chemex pour le petit déjeuner, un V60 pour la matinée et un Aeropress pour l’après-midi !

Comments

comments