Belco a débuté un partenariat cette année avec la famille Valladarez, de la plantation Buenos Aires Estate du Nicaragua. Luis Emilio Valladarez travaille avec son fils Olman, sur deux plantations : Buenos Aires Estate et La Laguna. Nous avons été très impressionnés par la qualité de leurs cafés et commençons donc une histoire sur le long terme avec ces producteurs… Découvrez l’interview d’Olman Valladarez (que vous pouvez retrouver sur le site www.cafe-vert.fr).

 

Quel est votre parcours café ?

[Olman, fils de Luis Emilio Valladarez] Le café c’est un peu toute ma vie puisque mon père Luis Emilio Valladarez évolue dans ce bel univers depuis 60 ans. Ma propre expérience a débuté en 2004, lorsque j’ai commencé à accompagner mon père et mon frère dans la gestion de nos fermes. Depuis 2005, notre but est de nous développer dans le monde du café de spécialité; nous avons d’ailleurs plusieurs fois participé à la Cup of Excellence du Nicaragua. En 2014, nous avons d’ailleurs terminé second pour notre lot El Naranjo Dipilto (Maracaturra)!

 

En quelques mots, comment définissez-vous votre terroir ?

Buenos Aires Estate offre un café récolté dans les montagnes de Dipilto, Nueva Segovia, entre 1200 et 1600 mètre d’altitude, avec 70% d’ombrage diversifié. Nous réalisons une fertilisation du sol et des feuilles, ainsi qu’un contrôle intégral des maladies et une surveillance constante des étapes de production, tout en respectant notre environnement. Notre micro-climat nous aide énormément dans la production d’un café de qualité. Voici d’ailleurs quelques exemples de ces cafés: Le Maracaturra de Buenos Aires Estate. Une tasse propre pour un café très particulier aux notes florales et à la belle acidité autour de notes d’orange et de pêche. Son corps est délicat, crémeux avec une belle longueur en bouche, très agréable. Le Caturra du micro-lot El Suyatal de Buenos Aires Estate. C’est un café très brillant avec des notes florales, à l’acidité vive et juteuse, sur des notes de vin, de cerise, de mandarine, de raisin et d’agrumes. Son corps est onctueux sur une agréable longueur en bouche.

 

Quels conseils donneriez-vous à un torréfacteur pour sublimer vos cafés ?

Développer une relation de long terme avec le producteur pour que, ensemble, nous puissions faire évoluer notre café selon les exigences du consommateur final.

Voici un interview exclusif de Belco d’un producteur passionné !

Comments

comments