Il y a deux ans nous nous lancions dans l’idée de créer un blog, mais nous n’étions pas sûrs à 100% de la forme qu’il devait prendre… Nous n’étions sûrs que d’une chose : notre blog ne serait pas composé de graphiques, tableaux et images de camions chargés de sacs de jute ou encore de caféiers avec l’ombre du photographe derrière

A quoi le blog d’un importateur de café devait-il ressembler ? De quoi devions-nous parler ? Quels étaient les sujets qu’un importateur de café pouvait aborder?

Nous voulions que notre blog ne ressemble pas à quelque chose d’aisément classifiable. Nous sommes experts dans un domaine, et c’est ce que nous voulions partager avec chaque torréfacteur, chaque barista ou chaque passionné de café lisant notre blog. Nous sommes experts. Experts de la curiosité. Nous voulions partager avec vous chaque expérience que nous faisions, peu importe qu’elle soit réalisée dans notre laboratoire pour tester la variation du TDS lié à un profil de torréfaction; ou qu’elle se passe dans un petit village d’El Salvador, lors d’une dégustation comparative de cafés natures séchées en patio ou sur lits africains. C’est peut-être la meilleure définition que nous pouvons donner de notre blog : le partage d’expériences, qui, d’une manière ou d’une autre, a fait grandir nos connaissances et nous a donné envie de prendre une plume pour écrire tout cela.

A travers chaque poste, nous souhaitons éveiller votre curiosité sur tous les sujets relatifs au café. Parce que ce grain magique, qui se trouve être le fruit & la base de notre travail, le mérite bien.

Aujourd’hui, deux ans après nos débuts de bloggeurs, nous avons pensé que notre blog lui-même méritait un meilleur look. Alors, cette fois, nous avons mis nos efforts dans sa forme plutôt que dans son contenu.

Merci pour vos lectures, commentaires et partages (et peut-être aussi pour prendre au sérieux nos écrits); parce que quand nous terminons nos articles, notre ordinateur, malheureusement, n’applaudit jamais !

L’équipe Belco

logo belco


Equipe Belco


De quoi parlons nous ?