La traçabilité est sur toutes les lèvres. C’est elle qui permet plus d’efficacité en production, plus de qualité à la tasse, plus de plaisir du consommateur ainsi qu’une meilleure connaissance du café. Jacques de l’agence Belco Ethiopie, vous donne son point de vue sur l’importance de la traçabilité dans le café pour se positionner comme un acteur qualitatif du café de spécialité.

Le goût est avant tout une affaire de distinction. Il s’agit donc de se distinguer en se positionnant sur un segment qualitatif. Combinée aux savoirs du torréfacteur et des équipes de vente, c’est bien la traçabilité qui permet ce positionnement.

1/ Plus d’efficacité en production

La traçabilité permet une meilleure stabilité des profils de torréfaction car les lots achetés sont plus homogènes. Ainsi elle facilite le travail du torréfacteur qui gagne en productivité. C’est donc un investissement apportant des gains de temps à l’élaboration des profils, moins de perte liée à une broche ratée.

2/ Une satisfaction accrue des clients

La traçabilité augmente la satisfaction du client grâce à des profils gustatifs plus stables et donc une fidélisation et un gain accru de nouveaux clients.

3/ L’attente majeure des consommateurs

Elle répond à une attente forte des clients qui veulent désormais savoir d’où vient ce qu’ils boivent ou ce qu’ils mangent ; c’est une dynamique transversale à toutes les filières agro-alimentaires, les acteurs qui ne savent pas répondre à cette demande sont en déclin.

4/ L’atout n°1 du métier d’artisan torréfacteur

La traçabilité permet de mettre en avant les compétences du torréfacteur sur la sélection des cafés en fonction du lieu où il est produit et des techniques de production. Cela permet de mettre en valeur auprès des clients les savoir-faire du métier de torréfacteur. C’est une mise en scène de l’expertise du torréfacteur et donc in-fine, ce qui permet de justifier plus de valeur ajoutée.

La traçabilité devient ainsi l’atout numéro 1 face aux GMS et industriels, incapables d’offrir la même traçabilité.

5/ Justifie plus de valeur ajoutée

Raconter l’histoire du café et son origine c’est animer la tasse et donner davantage de valeur affective à cette boisson. Cette valeur affective se traduit in-fine en valeur ajoutée : le café est un produit noble qui se paye cher en raison de la somme des savoir-faire tout au long de la filière. Cette somme de compétence permet la mise sur le marché de produits de qualité.

6/ Change l’image du café

La traçabilité fait quitter au café le monde des matières-premières pour celui du commerce de bouche. Le café ce n’est pas comme le pétrole mais plutôt comme le vin, un produit fin, traçable, à déguster.

 

Jacques, pour l’équipe Belco

Comments

comments