Il y a  quelques semaines, juste avant la fin de l’année, j’étais en Espagne, avant tout pour recevoir les prix obtenus par 2 cafés Belco dans la compétition espagnole “El Mejor Café de Origen” (plus précisément notre sélection dominicaine “Don Jiménez Estate” et notre sélection colombienne “La Cristalina”). Nous avons reçu ces prix des mains de l’association espagnole de café «Forum Cultural del Café ». Alors que j’étais en route pour Barcelone, ceux-ci m’ont également proposé de faire un séminaire pour des torréfacteurs et d’autres membres de leur association. Nous avons décidé d’animer ce séminaire avec notre sélection de cafés arabica du Cameroun, dont nous sommes très satisfaits, notamment avec l’introduction cette année du premier café Single Estate en provenance de ce pays. J’étais très content par l’accueil que nous avons eu de la part des torréfacteurs (j’étais honoré par la présence du torréfacteur espagnol M. Salvador Sans) ainsi que d’autres professionnels du café, qui s’intéressent de plus en plus au développement des cafés de qualité en Europe.

Le groupe en séminaire (Barista Kim à la droite).

Le groupe en séminaire (Barista Kim à la droite).

Angel, très fier de nos prix!

Angel, très fier de nos prix!

Etant en Espagne, j’ai également témoigné des difficultés rencontrées les torréfacteurs artisanaux pour être compétitifs sur le marché local. Le prix moyen des cafés sur place, pour ce que j’ai pu constater, sont plus bas que les prix en France. La question se pose : comment font-ils ? La réponse à cette question, nous l’avons toujours défendu chez Belco. Le développement d’un torréfacteur est principalement lié à son développement économique bien évidemment, mais aussi par la transmission de sa passion à ses clients. Tout est basé sur un pilier fondamental : l’éducation. J’étais franchement étonné par la façon dont les artisans torréfacteurs en Espagne s’investissent pour éduquer leurs clients. A Barcelone, il y a un grand mouvement en ce moment, mais pas uniquement là-bas. J’ai eu également la chance de visiter Corogne, où un torréfacteur innovateur et enthousiaste est également en train de faire bouger son marché. Eduquer le consommateur a une importance inestimable, pas uniquement pour que le  consommateur apprécie le produit qu’il consomme ou pour bien expliquer les différences de prix, mais surtout cela permet aussi de créer une relation de confiance et fidélité avec ses clients. Comment éduquons-nous un client ? Nous pouvons vous donner quelques pistes !

  • Si vous avez un espace dans votre boutique ou dans votre torréfaction, vous pouvez y proposer des sessions d’apprentissage sur le café ou des dégustations pour vos clients. Le temps, la complexité, la fréquence, c’est  à vous de l’estimer. En plus de bien faire connaitre vos produits, cela vous permettra de mieux connaitre vos clients et de mieux comprendre leurs besoins.
  • Indiquez clairement tout ce que vous faites : rien n’est négligeable! Marquez précisément, de façon visible, tous les détails. Si l’un de vos cafés vient de tel pays, ne vous arrêtez pas là, indiquez sa région de production (vous connaissez la ferme ? Notez-le ! Les variétés? Surtout n’hésitez pas à le préciser, jouez le parallèle avec le vin !). Une fois que le client aura remarqué cela, il ne l’oubliera pas. Marquez bien aussi la date de torréfaction, montrez-leur que le café est un produit qui respire, qui ne mérite pas d’être oublié à l’intérieur d’un placard… Dans vos établissements, affichez bien l’importance de chaque étape de la préparation du café : à quoi sert la mouture ? Fait-on le même café quelle que soit la cafetière ? Bien sûr que non, expliquez les choix de moutures, de cafetières, et toutes leurs spécificités.
  • Apprenez à vos clients comment déguster un café : de quoi ont-ils besoin ? Plus que d’un bol et de l’eau chaude .… et une cuillère, bien sûr J ! Faites-leur reconnaître ce qu’ils boivent. Même si vous leur montrez votre produit, il est impératif également qu’ils le découvrent par eux-mêmes. Quand vous allez recevoir un café et devez faire une dégustation, pourquoi ne pas inviter quelques-uns de vos clients les plus fidèles ?
  • Ne jamais laisser repartir un de vos clients sans avoir échangé au moins un mot concernant le café : c’est impératif, quand vous êtes en boutique, vous êtes le sommelier du café pour votre client. Conseillez-le sur le café, montrez votre expertise, cela vous permettra de mieux connaitre votre clientèle, de bien la cibler (pourquoi viennent-ils chez-vous ? qu’est-ce qu’ils cherchent ? Pourquoi aller chez vous plutôt qu’en GMS ?)
Test triangulaire @Belco: pouvez-vous trouver l’amer, l'acide et plus doux?

Test triangulaire @Belco: pouvez-vous trouver l’amer, l’acide et plus doux?

Nous avons bien besoin de l’éducation… c’est sûr et certain. Pas besoin de magie noire dans votre café ! A bientôt, L’équipe Belco PS. Merci à tous les gens qui m’ont gentiment reçu en Espagne. Parler de café autour d’un plateau de tapas, ça n’a pas de prix !

Comments

comments